Rechercher

Un peu, beaucoup, pas du tout?



On est souvent surpris quand je conseille de pratiquer la sophrologie, la cohérence cardiaque ou la méditation de pleine conscience régulièrement....

Et je suis souvent surprise qu'on s'interroge sur l'importance de la régularité....


Si je ramène cette notion de régularité aux principaux motifs qui motivent un rendez-vous au cabinet : le stress, l'anxiété ou les troubles du sommeil, c'est parce que ce que vous vivez a été régulier, chronique que c'est devenu un problème.

Un conditionnement négatif s'est opéré avec le temps. Il faut donc du temps et de la régularité pour mettre en place un déconditionnement.



Une athlète expliquait dans une interview que : "sans un entraînement régulier, passionné et venant du cœur, un athlète n'ira pas loin. C’est également valable en dehors du sport. Grâce à la régularité, nous pouvons nous développer dans n'importe quelle activité de la vie quotidienne, car la régularité apporte la constance, la pratique et enfin le progrès."


En plus, la régularité est source de mieux-être et d’équilibre dans nos vies.


Les études nous montrent que pour avoir des changements concrets et durables la régularité est à privilégier. C'est effectivement grâce à la répétition, à la fréquence que les progrès les plus significatifs se mesurent.


Si je reviens à cette athlète : c'est parce que vous êtes régulier dans votre pratique que vous devenez meilleur et que l'amélioration de votre performance s'estime.

Si je poursuis et fais l'analogie avec l'alimentation c'est parce que vous faites attention à ce que vous mangez régulièrement que vous pouvez maintenir un poids de forme...


Et bien, avec ces techniques que sont la méditation, la sophrologie, la relaxation(...) c'est exactement la même chose.

Comme l’explique Antoine Lutz, chargé de recherche au CRNL, au sujet de la méditation :

[…] la méditation provoque des changements fonctionnels dans le cerveau. […] Elle induit une réorganisation de l’activité neuronale. […] La pratique régulière de la méditation a ainsi un effet physiologique sur le cerveau : cela se traduit par l’activation de certaines zones qui commandent notre attention, nos émotions, notre présence au monde et aux autres

Nous avons besoin d'instaurer une répétition régulière pour que cela devienne une habitude et que cette habitude se transforme en nature.


Mais une pratique régulière est possible dès lors qu'elle est adaptée.

Et la question la plus importante est : quelle est mon intention ? Pour quelle raison je décide de pratiquer régulièrement?



Alors oui devenir régulier demande au départ un peu d'effort, de volonté, de ténacité....mais le jeu en vaut vraiment la chandelle....


Alors, prêt à vous y mettre régulièrement?




71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout