Et la science, qu'est ce qu'elle en pense?

La révolution récente des neurosciences et l’évolution spectaculaire des techniques d’imagerie médicale fonctionnelles ont permis de valider au cours de ces dix dernières années les apports incontestés et considérables de la pratique de la méditation de pleine conscience  dans de multiples domaines de la santé physique, sur le développement de notre bien-être et de notre confort psychologique. 

 

Aujourd'hui, on dispose d'un nombre relativement important d'études scientifiquement valides attestant de l'intérêt de la méditation de pleine conscience (article) . La seule chose à retenir c'est qu'elle participe à la modification de la structure et du fonctionnement du cerveau et que les bienfaits ont été mesurés grâces aux recherches.

 

Cette pratique s’immisce, depuis quelques temps, dans les services des hôpitaux (CHU de Bordeaux, Institut Bergonié à Bordeaux) et des diplômes universitaires ont également  vu le jour dans de nombreuses facultés de médecine.

   

Je vous invite à regarder ce reportage réalisé par Arte présentant la méditation, ses effets, ses recherches!!

Passionnant!

CHU.PNG
bergonié.PNG
france TV.PNG

Stress & Bien être mental

Les recherches ont montré que les personnes qui pratiquent la pleine conscience présentent des niveaux plus faibles de cortisol, la soi-disant hormone du stress. (sources ici ou )

Elle soulage clairement les symptômes dus à l'anxiété,l'angoisse et le stress et montre comment améliorer différents aspects du développement personnel tels que l'empathie, la cohérence, la capacité à
affronter les défis et, bien sûr, la prise de conscience. Source

Dépression et rechute

Des études ont montré que la pleine conscience peut réduire les taux de rechute de 44% chez les personnes présentant des risques de dépression et à devenir plus compréhensives avec elles-mêmes. (source)

Des scintigraphies cérébrales ont permis de découvrir que parmi les différents changements observés durant la pleine conscience, une augmentation des signaux nerveux se produit dans les régions liées à la régulation de l'humeur et au contrôle de l'attention, avec une plus grande
libération de dopamine, la substance liée au sentiment de bien-être.
En outre, des études ont montré que la pleine conscience réduit les
niveaux de substances chimiques qui sont libérées lorsque nous sommes stressés, en provoquant différents symptômes liés
à la dépression.
La mindfulness réduit également la réactivité de l'amygdale qui semble
être hyperactive chez les personnes déprimées. Source

Troubles alimentaires

Les études ont montré que la pleine conscience représente une approche prometteuse dans le traitement des troubles de l'alimentation. La raison réside probablement dans le fait qu'en augmentant la prise de conscience du comportement alimentaire et des stimuli externes qui l'influencent, la pleine conscience permet de gérer l'image négative de soi-même, les émotions nocives et l'impulsivité. Elle cultive aussi l'acceptation de soi et la compassion, d'autres éléments qui sont déterminés dans la résolution de ce type de troubles.

Aptitudes cognitives

Plusieurs études ont montré que la pleine conscience produit des effets positifs sur la concentration, la mémoire et la capacité de concentration. Elle aide également à résoudre les problèmes de manière plus créative et flexible.

Source

Dépendances

La pleine conscience a été identifiée comme un élément aidant à la gestion de la dépendance à l'alcool, au tabac et à la nourriture.

Une étude relative à la capacité à faire face au désir urgent de fumer a comparé l'efficacité de la répression et celle de la pleine conscience. Il a été constaté que la première méthode produit une aggravation significative de l'humeur, tandis que la seconde diminue la consommation de cigarettes, favorise la stabilité et réduit les symptômes dépressifs.

Dans le traitement de l'abus d'alcool ou d'autres substances, l'efficacité
de la pleine conscience semble provenir de la thérapie basée sur l'acceptation, qui a la capacité de réduire la souffrance, le désir irrésistible et la dysphorie, tous des éléments qui entraînent la rechute.

sources ici et

Insomnies et qualité du sommeil

Les troubles du sommeil ont des causes variées : le stress, la dépression, les maladies anxieuses(...) et là, la méditation a une action : elle contribue à mettre le système nerveux en mode parasympathique, celui de la récupération et du repos.

De nombreuses études montrent donc que la méditation agit sur l’insomnie, quelle qu’en soit la cause.

La pratique de la pleine conscience améliore la qualité du sommeil. Elle agit en facilitant un endormissement plus rapide, en allongeant les périodes de sommeil et en diminuant le besoin de médicaments Source

Vieillissement cellulaire

La mindfulness interviendrait sur notre longévité du simple fait qu’elle active la sécrétion d’une enzyme, la télomérase.

C’est la conclusion d’une étude menée par Elizabeth Blackburn, biologiste moléculaire américaine et son équipe de l’Université de Californie. 

Puis, comme de nombreux chercheurs aujourd’hui aux Etats -Unis, elle a poursuivi ses recherches en direction de la méditation et a publié en 2010 une étude qui a fait grand bruit parmi les chercheurs qui travaillent sur la question du vieillissement cellulaire : la méditation, pratiquée de façon intensive et sur trois mois ( le groupe témoin étant des participants à une retraite de méditation, le groupe contrôle étant des participants en liste d’attente pour effectuer cette retraite ) augmenterait de façon significative la sécrétion de la télomérase, ralentissant considérablement le vieillissement de nos cellules.

Source

Intelligence émotionnelle et aptitudes sociales 

De nombreuses études ont montré que ceux qui pratiquent la prise de conscience tendent à être plus consciencieux, forts, indépendants et optimistes. Ils sont également moins enclins à la colère et la rumination, à la distraction et à la nervosité. La pleine conscience améliore la relation avec les gens et l'environnement. Les personnes qui pratiquent la pleine conscience ont également plus d'aptitudes dans la gestion des conflits et sont plus susceptibles de vivre des relations satisfaisantes avec les autres.

Sources ici et

Système immunitaire

De nombreuses recherches et études ont montré que ceux qui pratiquent
la pleine conscience tombent moins malades et manifestent une
symptomatologie moins sévère, idem par rapport à ceux qui pratiquent
régulièrement une activité physique. En outre, elles ont montré que la
pleine conscience a des effets positifs sur l'accélération du processus de
guérison et sur la capacité à faire face à de nombreuses maladies, notamment des maladies cardiaques, le diabète, le cancer, les maladies inflammatoires et auto-immunes... .

Source

Douleurs chroniques

Une étude a analysé un groupe de personnes soumises à un stimulus douloureux, après avoir pratiqué 20 minutes de méditation de la pleine conscience par jour, pendant trois jours. Les personnes ont déclaré qu'ils éprouvaient une douleur moins intense de 40% et moins désagréable de 57% par rapport à avant la pratique.

Une autre étude a également montré des effets significatifs de la pleine conscience sur la diminution de l'intensité de la douleur avec des indications utiles dans le traitement de la douleur chronique. source

 
Contact

Carine Berger - Delas​​

Tél : 06 16 35 68 05​

carine@scienceetconscience.fr

 

Je peux vous recevoir :

4, rue Emile Zola au Bouscat

Je me déplace à votre domicile

 

 

Entreprises, écoles : demander un devis

Prendre rendez-vous sur Doctolib

 

 

facebool.png
linkedin.png

Me suivre sur les réseaux

crédits photos : @Pixabay @Manon Leprevost - photographe